Joseph Gegenbach
dit CANABAS

(1712 - 11 juillet 1797)

Reçu Maître le 1er avril 1766




Canabas est le maître incontesté des petits meubles en acajou et à transformations de la seconde moitié du XVIIIème siècle.

D'origine germanique, il vient s'installer à Paris probablement au début des années 1740, puis se marie en 1745. A l'instar de quelques ébénistes de l'époque, il travaille longtemps en tant qu'ouvrier privilégié Rue de Charonne et devient l'un des sous-traitants de Jean-François Oeben. En 1766, après son acccession à la maîtrise, il établit son propre atelier Grande Rue du Faubourg Saint-Antoine où il déploie une grande activité au service d'une clientèle privée et aussi de quelques marchands réputés tels que Bonemain le Jeune ou les frères Presle.


Il développe rapidement son activité en se spécialisant dans les meubles en acajou massif ou placage d'acajou (un acajou d'excellente qualité, au grain fin, aux douces tonalités) dans l'esprit des créations d'outre-manche. A cette époque la vogue de l'anglomanie est en plein essor soutenue notamment par le Marquis de Marigny, frère de la Marquise de Pompadour.

Canabas conçoit des meubles destinés à servir au cours de repas ou d'assemblées en l'absence de la domesticité, meubles légers, pratiques, faciles à déplacer, souvent munis de roulettes, à la fois solides et élégants.


Il décline alors toute une série de petites tables à crémaillère dont le plateau mobile se déploie en pupitre (voir un exemplaire de ce type vendu chez Christie's à Monaco, le 15 juin 1977, lot 160) ; d'autres tables plus élaborées présentent un plateau à crémaillère dans l'esprit des tables dites"d'architecte".


Canabas a aussi fabriqué des sièges, notamment des fauteuils de bureau et des tabourets.


Des écrans, des paravents (musée Nissim-de-Camondo, musée des Arts décoratifs de Lyon), des consoles dessertes, des tables de jeu, des petits meubles de toilette, des tables diverses, des bureaux bonheur-du-jour complètent la production abondante et variée de Canabas.


Bibliographie

Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle

Pierre Kjellberg
Les Editions de l'Amateur - 2002